Jean-Guy Alix : “je voterai contre le Front National”

Le maire de Sainte-Luce-sur-Loire rend publique son intention de vote pour le second tour de l’élection présidentielle. Il s’agit de “défendre les valeurs démocratiques de la France”.

“Comme Gaulliste, je ne me résous pas à voir un parti d’extrême-droite, anti-européen et xénophobe, accéder au second tour de l’élection présidentielle et être proche du pouvoir, bien plus proche qu’en 2002.

Dimanche 7 mai, il ne s’agit pas uniquement de voter pour un programme et pour un candidat, mais de faire un choix de société et de défendre les valeurs démocratiques de la France.

Le Front National, c’est la négation de tout ce qu’à défendu le Général de Gaulle, qui fut à l’origine de la création de l’Europe, lui, l’homme de l’appel du 18 juin 1940.

Les crises économique et politique du moment rappellent les années 30, cette période tragique de l’histoire où les renoncements et la peur ont abouti au triomphe du populisme puis à la guerre.

Pour ma part, dimanche 7 mai, je voterai contre le Front National.

Son relookage n’a pas changé ce parti, dont nous ne devons pas oublier les racines troubles, ses liens avec l’extrême-droite allemande et européenne, son discours raciste contraire aux valeurs humanistes de notre pays et son programme économique peu crédible, qui accentuerait la dette de la France.

Je voterai pour l’Europe, pour la démocratie et donc pour Emmanuel Macron.

Il ne s’agit pas, bien sûr, de donner un chèque en blanc au candidat d’”En Marche !”, mais d’éviter le pire.

S’il est élu président, la responsabilité de ce dernier sera grande : sortir la France de la division, du chômage de masse et redonner au peuple français la foi en l’avenir. C’est un défi énorme.

Je ne sais pas s’il réussira, mais je suis certain que le Front National au pouvoir, c’est le scénario du pire, après l’élection de Donald Trump et le Brexit.

Notre pays entrerait alors dans une période de crise profonde qui pénaliserait tous nos concitoyens et nous isolerait du reste du monde.

Je respecte profondément la liberté de vote de chacun, mais comme maire de Sainte-Luce-sur-Loire, je souhaite faire connaître ce qui m’animera dimanche 7 mai.

Nous vivons un moment historique qui doit amener chacun à prendre ses responsabilités”.

Jean-Guy Alix
Maire de Sainte Luce sur Loire