Conseil municipal du 30 septembre 2020

Conseil municipal de Sainte-Luce-sur-Loire du 30 septembre 2020
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Mercredi 30 septembre 2020 s’est tenu le conseil municipal de Sainte Luce. Compte tenu de la situation sanitaire, la réunion a eu lieu à huis clos au Théâtre Ligéria. Parmi les sujets à l’ordre du jour figuraient : les mesures de la Ville pour faire face à la pandémie du COVID-19, le renouvellement du Conseil de Développement Lucéen (CDL), la TLPE et la gratuité temporaire de la restauration pour les familles les plus précaires.

Déclaration du groupe Sainte-Luce est à vous

Voir la transcription de la vidéo

Monsieur le Maire, Mesdames et Messieurs les élus, Mesdames et Messieurs,

Cette rentrée de septembre s’inscrit dans un contexte où, malheureusement, la pandémie de la COVID-19, que nous espérions tous être en phase de déclin, vient au contraire nous rappeler que nous n’en avons pas terminé, et que chacune et chacun doit être acteur de sa propre sécurité, mais aussi de la protection des autres en respectant les directives et gestes barrières.

Ce contexte inédit nous installe dans une période sans visibilité de sortie à ce jour, faite de contraintes et d’incertitudes, dans laquelle nous sommes tous impliqués et acteurs.
• Incertitudes pour le monde économique, et notamment les commerçants, artisans et entreprises locales,
• Incertitudes pour le monde associatif,
• Incertitudes pour les Lucéennes et Lucéens dans leur vie familiale professionnelle et quotidienne.

Pour pallier ces difficultés, l’État cherche à jouer son rôle, ainsi que les collectivités territoriales et locales.
À l’échelle de notre ville, la municipalité, au plus près du terrain et des habitants, a également un rôle important d’accompagnement et de soutien.

Sous le municipe précédent, la gestion de la crise a permis de traverser la période de confinement en maintenant un niveau de service public essentiel, notamment auprès des personnes les plus sensibles, tout en ciblant les priorités et en réaffectant les budgets pour permettre d’aller au-delà.

Le Conseil Municipal d’aujourd’hui va nous permettre notamment de découvrir les mesures complémentaires portées par la nouvelle majorité face à cette période, et qui semblent s’inscrire dans la suite d’usage de certains dossiers présentés lors du Conseil Municipal du 15 juillet dernier.

Comme nous l’avons découvert au travers des délibérations qui vont être présentées ce soir, la distribution d’aides financières semble être la facilité retenue par votre majorité, Monsieur le Maire, créant avant tout des effets d’annonce, sachant qu’elle cible uniquement ceux qui les touchent, ne réglant pas tout, et pouvant surtout créer des inégalités.
À l’inverse, le soutien, l’écoute, l’analyse individuelle des situations et l’appui technique sont oubliés, alors qu’ils devraient être privilégiés et renforcés. En effet, ils sont essentiels et portent pour valeur de créer de l’échange et de chercher à renforcer la solidarité dont nous avons tous besoin pour traverser cette période difficile…. qui hélas risque fortement de se prolonger sur le plan économique.

Dans ce contexte délicat qui semble vouloir s’inscrire dans la durée, et au-delà de nos missions générales, notre rôle en tant qu’élus de l’opposition, sera de renforcer notre veille et d’alerter sur des choix que vous souhaiteriez faire et qui seraient en décalage soit avec l’instant, soit sur le respect de l’équité pour l’ensemble de la population, avec pour nous, la vision permanente de la défense de l’intérêt général des décisions municipales.

Enfin, l’actualité presse de ce jour me donne l’occasion de porter un sujet à ce Conseil Municipal.
Je lis le titre : « Une trentaine de migrants arrive de Calais. Un important campement a été démantelé hier matin dans le Pas de Calais. Certains de ces demandeurs d’asile seront hébergés à Sainte-Luce-sur-Loire et Saint-Herblain. ».
Nous comprenons que le sujet est sensible, et qu’il s’agit dans ce cas d’un dossier relevant de la compétence directe de l’État, avec derrière la recherche d’une solidarité régionale.
Depuis ce matin nous avons été interpellés par de nombreux habitants, et cet article n’est pas sans créer des réactions diverses et de l’interrogation, faisant parfois l’amalgame, et oubliant aussi parfois les valeurs de la République.
Monsieur le Maire, cet été après avoir reçu et installé sur Sainte-Luce plusieurs familles de Roms et un groupe de Gens du Voyage, vous aviez appelé (comme l’avait fait avant vous votre prédécesseur) à la solidarité métropolitaine autour des populations migrantes.
Il semblerait que votre message ne soit pas entendu, y compris par l’État et le Préfet, qui font de nouveau le choix de Sainte-Luce, sans mesurer le contexte global existant déjà sur la commune.
Monsieur le Maire, sur ce dossier et ce choix lucéen, nous aimerions connaitre votre position et celle de votre équipe, ainsi que les actions que vous avez entreprises en application de votre programme électoral.

Je vous remercie.

Philippe Brasselet, porte-parole du groupe Sainte-Luce est à vous au conseil municipal

Masquer la transcription de la vidéo

Une période d’incertitudes

À l’ouverture du conseil municipal, notre porte-parole Philippe Brasselet a rappelé que le contexte actuel dans lequel nous vivons est fait de contraintes et d’incertitudes parmi lesquelles :

  • Incertitudes pour le monde économique, et notamment les commerçants, artisans et entreprises locales,
  • Incertitudes pour le monde associatif,
  • Incertitudes pour les Lucéens dans leur vie familiale professionnelle et quotidienne.

Philippe Brasselet a également souligné que lors du municipe précédent, la gestion de la crise avait permis de traverser la période de confinement dans les meilleures conditions possibles en maintenant un niveau de service public essentiel, notamment auprès des personnes les plus sensibles, tout en ciblant les priorités et en réaffectant les budgets pour permettre d’aller au-delà.
Au nom du groupe d’opposition Sainte-Luce est à vous, notre porte-parole a déploré les effets d’annonces du Maire, Monsieur Anthony Descloziers et de sa majorité qui ont fait le choix de la distribution d’aides financières au risque de créer des inégalités tout en rappelant que le soutien, l’écoute, l’analyse individuelle des situations et l’appui technique sont oubliés, alors qu’ils devraient être privilégiés et renforcés car essentiels pour créer de l’échange et chercher à renforcer la solidarité dont nous avons tous besoin en cette période difficile qui risque fort de durer.
Dans ce contexte délicat qui semble vouloir s’inscrire dans la durée, nos élus de l’opposition renforceront leur veille et alerteront sur les choix que la municipalité souhaite faire et qui seraient en décalage soit avec l’instant, soit sur le respect de l’équité pour l’ensemble de la population, avec une vision permanente de la défense de l’intérêt général des décisions municipales.

Arrivée de migrants à Sainte-Luce

À la suite de cette première déclaration, notre groupe est revenu sur l’actualité municipale et notamment, sur l’arrivée de migrants à Sainte Luce sur Loire afin de connaitre la position de Monsieur Descloziers et celle de son équipe, ainsi que les actions entreprises par la majorité en application de leur programme électoral. En effet, après avoir reçu et installé sur Ste Luce cet été plusieurs familles de Roms et un groupe de Gens du Voyage, Monsieur le Maire, comme l’avait fait auparavant Jean-Guy Alix, avait appelé à la solidarité métropolitaine autour des populations migrantes. Il semblerait que le message n’ait pas été entendu, y compris par l’État et le Préfet, qui font de nouveau le choix de Sainte-Luce, sans mesurer le contexte global existant déjà sur la commune.

Mesures prioritaires pour faire face à la crise sanitaire

Lors du conseil municipal du 30 septembre dernier ont été présentées par la majorité municipale les mesures considérées comme « prioritaires » pour faire face à la crise sanitaire.

Philippe Bourgeolet élu du groupe Sainte-Luce est à vous, membre des commissions ressources, organisation et vie citoyenne et aménagement de la ville est intervenu pour remercier l’édile d’avoir rappelé une partie des mesures qui ont été mises en œuvre au printemps dernier (au démarrage de la pandémie) par l’ancienne municipalité et afin d’obtenir des réponses précises et concrètes sur le financement de deux campagnes de communication (pour un budget de 20 000 € !), les objectifs chiffrés des mesures annoncées et le devenir d’une enveloppe budgétaire de 150 000 € validée au conseil municipal de juin dernier en direction des acteurs économiques à valoir pour l’année 2020.

Philippe Bourgeolet au conseil municipal du 30 septembre 2020
Philippe Bourgeolet, élu de l’opposition Sainte-Luce est à vous aux côtés de Meriem Abkoui et Ana-Sofia Leclerc le 30 septembre 2020 au Théâtre Ligéria.

Maintenant, cette délibération que vous venez de nous présenter, sous couvert de la crise sanitaire, ressemble à une grande commode, commode assortie de nombreux tiroirs. Néanmoins, force est de constater que ces tiroirs sont, pour la majorité d’entre eux, soit vides, soit dénués de toute substance concrète et mesurable. En revanche, le coût de ces mesures, lui, est chiffré dans le tableau à 100 000 € et constitué pour 70 % à de la masse salariale nouvelle et à des frais de communication.

Philippe Bourgeolet, élu du groupe Sainte-Luce est à vous

Les propositions qui ont été présentées ressemblent surtout à des mesures destinées à faire de l’affichage immédiat sur des promesses de programme électoral et se trouvent en total décalage avec la réalité et les actions à mettre en œuvre. Surtout, elles se financent en majorité sur un budget 2020 de 150 000€ qui avait été fléché et voté lors du conseil municipal de juin dernier en totalité vers le soutien du milieu économique.
En effet, l’équipe municipale en place sur le municipe précédent avait orienté la totalité de cette somme de 150 000€ pour accompagner les artisans, commerçants et entreprises lucéennes. Ce point avait d’ailleurs été voté à l’unanimité par l’ensemble des élus, minorité de l’époque comprise.

Contrairement à ce qui a été indiqué lors du conseil municipal du 30/09, la coquille n’était pas vide, puisqu’une partie des 150 000€ (soit 10 000€) était ciblée pour les animations autour de la braderie de septembre 2020, mais également la mise en valeur du commerce local ; action d’ailleurs reprise en totalité par la nouvelle majorité.
Le solde de cette somme était principalement destiné à l’accompagnement des commerçants et artisans pouvant être en difficulté ou des actions de mise en valeur de l’économie locale, selon une méthode qui restait à concerter avec les différentes associations de commerçants, artisans et entreprises ; or, à notre connaissance, la majorité actuelle n’a lancé de réunions ou de concertation générale avec le milieu économique pour décider des méthodes d’affectation de cette somme.
L’équipe de Monsieur Descloziers a fait le choix de réaffecter la majeure partie de la somme restante des 150 K€ sur des actions nouvelles figurant sur leur programme électoral, et dont la mise en œuvre se fera principalement en 2021, cela au détriment du monde économique local.

Nous ne pouvons cautionner une telle orientation qui va au détriment de la sauvegarde et du dynamisme de notre milieu économique local.

Renouvellement du Conseil Citoyen Lucéen (ex. Conseil de Développement Lucéen)

Incessamment sous peu, la municipalité va faire un appel à candidatures, pour renouveler le Conseil Citoyen Lucéen (ex. Conseil de Développement Lucéen). Nous invitons largement les Lucéens et nos sympathisants à répondre massivement à cet appel à candidatures pour participer aux ateliers et exprimer une vision différente de celle que pourraient avoir les candidats proposés par nos opposants afin de garantir un certain équilibre au sein de cette instance.

Par ailleurs, nos élus de l’opposition vont demander au Maire comment la composition du Conseil Citoyen Lucéen sera formée de manière non discriminante.

Tarifs municipaux. TLPE (Taxe locale sur la publicité extérieure) au 1er janvier 2021

Le groupe d’élus Sainte-Luce est à vous s’est abstenu de voter les tarifs de la TLPE (Taxe locale sur la publicité extérieure) car nous considérons que les efforts auraient pu être plus conséquents afin de soutenir le tissu économique local durement touché par la crise sanitaire.

En effet, la municipalité a fait le choix de maintenir la TLPE sans en augmenter le taux. La délibération aurait pu être reportée à plus tard afin de permettre une éventuelle exonération totale due à une révision des textes concernant la TLPE. Nous regrettons ce choix fait dans la précipitation…

Gratuité temporaire des prestations de restauration pour certaines familles à Sainte Luce sur Loire

Nous reconnaissons les difficultés que peuvent connaître actuellement certaines familles, mais sur la forme de cette délibération nous ne partageons pas le choix — électoraliste — de la gratuité de la restauration scolaire pour certaines catégories (mesure certes pour l’instant limitée dans le temps), d’autant qu’elle est financée là aussi sur le budget qui avait été ciblé pour le monde économique. Sur le fond, l’affichage d’une gratuité partielle n’est pas une valeur de référence, car il ne responsabilise pas ceux qui en bénéficient, dévalue le service donné et surtout crée une inégalité avec les autres utilisateurs.

Pour palier les difficultés que peuvent connaître les familles durant cette période difficile avec des impacts économiques, et ce quels que soient leurs revenus, des solutions existent déjà au travers du rôle fondamental d’écoute, de conseils et d’accompagnements ciblés porté par le CCAS.
La nouvelle majorité, qui veut pourtant dans son programme chercher à valoriser cette structure, ne cherche même pas à exploiter ses compétences, ses capacités d’écoute et de dialogue, mais aussi les possibilités d’accompagnement financier ponctuel dont elle dispose ; elle préfère mettre un autre budget de 10 000€ (toujours financé sur les 150 000€) pour assurer une opération de communication du CCAS.

1 Commentaire
Oldest
Newest Most Voted
Inline Feedbacks
View all comments
georges bocher
23 jours

très belle intervention de Philippe BOURGEOLET

Partagez cet article autour de vous !

Libérons le potentiel du parti des Lucéens.

Nos élus défendront Sainte-Luce et vos intérêts.

Partager sur facebook
Partager sur Facebook
Partager sur twitter
Partager sur Twitter
Partager sur linkedin
Partager sur LinkedIn
Partager sur whatsapp
Partager sur WhatsApp
Partager sur email
Partager par e-mail
1
0
Vous aimez cet article ? Laissez un commentaire !x
()
x

Inscrivez-vous à notre newsletter

Et ne manquez pas nos dernières actualités !