Warning: Declaration of Theplus_Column_Responsive::register_controls($element, $section_id) should be compatible with Elementor\Controls_Stack::register_controls() in /homepages/29/d804335422/htdocs/sainteluceestavous.fr/wp-content/plugins/theplus_elementor_addon/modules/controls/group/plus-column-width.php on line 1138
Conseil municipal du 16/12/20 | Sainte-Luce est à vous !

Conseil municipal du 16 décembre 2020

Conseil Municipal du 16 décembre 2020
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Le mercredi 16 décembre 2020, le conseil municipal de Sainte Luce sur Loire a eu lieu. En raison des conditions sanitaires, la réunion s’est tenue à huis clos au Théâtre Ligéria.

Déclaration du groupe de l’opposition Sainte-Luce est à vous

Voir la transcription de la vidéo

Monsieur le Maire, Mesdames et Messieurs les élus, Mesdames et Messieurs

Tout d’abord, je voudrais excuser l’absence de 2 de mes collègues qui n’ont pu décaler des engagements pris pour des raisons personnelles ou professionnelles ; ce sont 2 victimes collatérales de vos incessants changements de date pour ce Conseil Municipal, mais aussi pour les commissions. Il en sera de même pour le Conseil Municipal de janvier décalé en février pour lequel notre collègue Philippe Bourgeolet ne pourra être présent pour les mêmes raisons. Au total, cela fera 3 Conseils Municipaux et 21 dates de commissions qui sont ou seront décalées. Nous attendons plus de stabilité.

Nous avons pris connaissance du premier numéro de la Revue Municipale (le 2ème numéro vient d’arriver), richement illustrée par un nombre impressionnant de photos, à toutes les pages.

Toutes les pages ? Non, toutes sauf une, celle attribuée à la tribune de l’opposition, juste en dessous des numéros utiles de la Ville !

Enfin, chacun jugera de l’intérêt qui est porté à l’opposition dans cette revue.

J’en profite d’ailleurs pour signaler aux Lucéens qui nous regardent et qui nous écoutent que nous avons droit à une 1/2 page dans la revue, l’article de la seconde revue se situe page 12, car pour beaucoup il passe inaperçu.

C’est d’ailleurs comme nous dans ce CM, caché au 2ème rang, alors que nous vous avions fait des propositions plus équilibrées de configuration de salle que vous n’avez voulu retenir.

S’agissant d’une nouvelle revue, nous pensions trouver dans l’édito du Maire et dans les articles, des sujets dynamiques, percutants qui allaient pouvoir donner du baume au cœur, de l’espoir et des perspectives à tous les Lucéens qui en ont grand besoin, en cette période difficile de la COVID.

Nous pensions naturellement que le Maire allait nous parler de la future Halle des Sports de la Minais, dont l’ouverture est proche, avec un équipement de haut niveau qui aura pour effet de remonter le moral des associations, notamment celles sportives, qui ont été trop longtemps éloignées de leurs adhérents.

Nous pensions que le Maire allait nous parler de la nouvelle entrée Ouest de Sainte-Luce, secteur Indulgences, véritable ouverture dans la ville, avec de nouveaux espaces paysagers, des places de parking supplémentaires, de nouveaux commerces, l’implantation de cabinets médicaux dont des généralistes.

Un nouvel équipement qui permettra ainsi aux tissus économiques local de s’appuyer sur cette dynamique pour balayer toutes ces semaines difficiles.

Nous pensions que le Maire allait nous parler de la future Résidence Seniors (Ouf la revue n° 2 en parle, mais en oubliant de préciser que c’est notre municipe qui a porté ce projet) dont les travaux devraient démarrer dans les prochaines semaines, et qui deviendra un équipement intergénérationnel, tant attendu par nos seniors, qui ont subi des mesures d’isolement durant les longues semaines de confinement.

Plusieurs autres projets ambitieux auraient pu être repris, dont l’aménagement des bords de Loire, qui devraient permettre à tous les Lucéens et Lucéennes de pouvoir flâner entre nature et Loire dans des espaces protégés.

Mais de tout cela, rien ! Pour un nouveau magazine et un n° 1, cela ressemble à un édito de sinistrose… sans ambition.

M le Maire dans cet édito, vous préférez parler de passé et de sujets techniques sur les bâtiments.

D’ailleurs, l’édito du second numéro renforce cette première impression de sinistrose !! Quelle pauvreté dans les messages délivrés !! Cela promet pour les 5 ans 1/2 à venir !!!

M Le Maire, nous avons bien compris, au travers de l’un des nombreux articles de presse qui vous a été consacré dernièrement, que vous avez dû, à regret selon vos dires, abandonner votre projet d’auto-entrepreneur du patrimoine, pour vous consacrer à votre mandat de Maire.

Cela étant, votre mission de Maire, n’est pas de devenir auto entrepreneur des bâtiments de la Ville. Les services ont des spécialistes pour cela. Il y a bien d’autres dossiers à traiter et des décisions à prendre.

Vous indiquez, je vous cite : « j’ai découvert des bâtiments municipaux insuffisamment entretenus, parfois dégradés, en particulier le château de Chassay et la Médiathèque ».

Mais, M Le Maire, n’avez-vous pas été entre 2008 et 2014 dans une équipe à la tête de cette ville, puis élu d’opposition durant les 6 dernières années.

Mais M Le Maire, n’étiez-vous pas adhérent dans une association qui connaissait parfaitement ce château ?

Qu’avez-vous fait de particulier pour ce bâtiment durant ces 12 années : Rien !!

Le municipe précédent lui a agi, et il a fait réaliser en 2017/2018 un schéma directeur du patrimoine, reprenant un inventaire complet de chacun des bâtiments de la ville. 

Ce support permet désormais d’avoir une vision stratégique du patrimoine et d’assurer une programmation pluri annuelle cohérente des travaux.

Ce document, dont les éléments de conclusion nous ont été remis en fin de mandat dernier, nous avait permis d’élaborer des priorités ciblées pour le mandat suivant, dont 1 M€ sur le château, avec d’ailleurs une réunion spécifique sur ce dossier au printemps dernier.

Ce document est entre vos mains désormais et va vous permettre normalement d’agir.

Allez chercher dans les dossiers, vous trouverez ces éléments que nous avons laissés à votre disposition.

Vous parlez aussi de la Médiathèque, en faisant référence à un dégât sur le plancher ; vous oubliez de signaler que des mesures de contrôle préventives avaient été mises en œuvre, et que là aussi un budget investissement de 2 M€, avait été ciblé pour augmenter la capacité d’accueil de cet outil important de culture, tout en renforçant la structure.

Nous attendons d’ailleurs vos projets autour de ce bâtiment essentiel à la culture lucéenne.

Si vous voulez vous occuper de dossiers, certains devraient normalement vous préoccuper tout autant :

Je vous rappelle que 6 mois se sont passés sans que nous ayons une seule information sur le sujet. (3 CM, 1 seule Commission Aménagement de la ville — 2 délibérations : le bilan est faible) Surtout n’allez pas nous expliquer pour ce dossier que la procédure de déclassement des terrains dans le cadre du PLUM est longue, car je vous rappelle que récemment encore, vous aviez voté contre des déclassements de terrains pour des équipements publics dans cette zone.

Là aussi, nous avions anticipé et prévu.

Concernant les caméras, nous avons d’ailleurs découvert dans la revue municipale n° 2, que vous lanciez le déploiement dans votre quartier, à l’école Félix Tessier — Y aurait-il des problèmes de sécurité et d’incivilités particuliers dans ce secteur, pour que vous fassiez ce choix qui n’était pas dans les priorités ? Pouvez-vous nous le confirmer ? Et quelle est la suite des équipements ?

Je m’arrêterai là dans cette énumération.

La vie municipale n’est pas un long fleuve tranquille, et les aléas de la vie nous obligent à faire des choix et à prendre des décisions.

Aujourd’hui vos rares décisions et vos choix, nous paraissent trop timorés, ou pire encore commandés par du clientélisme.

Nous serons prochainement fixés sur vos ambitions de mandat, vos choix et sur les décisions qui en découleront et vous pouvez compter sur nous pour vous rappeler le cap à suivre pour l’intérêt des Lucéens et les finances de la ville.

Philippe Brasselet, porte-parole du groupe Sainte-Luce est à vous au conseil municipal

Masquer la transcription de la vidéo

Modalités de prise en charge des frais de mission des élus

L’opposition dénonce la mise en place de frais de mission hors territoire métropolitain, validés par le Maire, et les frais de mission de manière plus large.

Le rôle d’un élu communal est de se consacrer à sa commune et ses indemnités d’élu sont là pour couvrir les divers frais de fonctionnement. Il doit faire preuve d’exemplarité en la matière. Cela vaut pour l’ensemble des élus, le Maire en tête. Ce n’est manifestement pas tout à fait la même vision de l’actuelle équipe municipale majoritaire, qui se définit pourtant comme une « équipe humaine et solidaire…

Déploiement de la vidéo protection

L’opposition demande l’application de la délibération votée à la majorité en décembre 2019 concernant le déploiement de la vidéo protection sur les axes majeurs de la commune et sites sensibles.

Ce dossier a été approuvé en CM du 17 décembre 2019 et a été validé en Préfecture.
Il est donc exécutoire. Nous demandons au Maire le planning de sa mise en œuvre pour renforcer la sécurité et la sûreté, notamment envers les commerçants et pour faire face aux nombreux faits de délinquance constatés ces derniers mois sur la commune.
A noter, que 4 caméras ont été déployées récemment par la majorité autour de l’École Félix Tessier.

Renouvellement de la convention de mise à disposition d’un terrain communal par la ville de Sainte-Luce-sur-Loire à l’association Une Famille Un Toît.

L’opposition dénonce derrière la délibération sur la reconduction de la Convention du terrain du 86 route de la Loire (terrain Roms) la volonté non dévoilée en parallèle d’augmenter le nombre de mobile-home en passant de 8 à 12.

Nous soutenons le principe de reconduction de la convention d’occupation de terrain par l’Association Une Famille Un Toit (UFUT), afin qu’elle puisse poursuivre sa mission.
Par contre, nous dénonçons la volonté cachée de la majorité d’augmenter sur ce terrain le nombre de mobile-home, en le faisant passer de 8 à 12. (cet élément nous a été donné en commission et se trouve confirmé par une demande de subvention de 72 000€.)
Cette volonté d’augmenter le nombre de familles sur ce terrain, est contraire aux déclarations faites par le Maire sur le site de la Ville le 19 août dernier.

Gratuité temporaire des prestations de restauration pour certaines familles

L’opposition s’oppose à la reconduction discriminante de la gratuité de la restauration scolaire pour certaines catégories sociales de familles Lucéennes et non Lucéennes, au détriment de mesures personnalisées pour tous via le CCAS.

Cette mesure repose avant tout sur une approche dogmatique et clientéliste de l’actuelle équipe municipale majoritaire. Nous avions déjà dénoncé cette décision lors du Conseil Municipal de Septembre 2020, nous maintenons notre position.

Une opposition constructive et active dès le début du mandat :

  • L’opposition a joué un rôle majeur dans la rédaction du règlement intérieur (du Conseil Municipal) afin que celui-ci gagne en lisibilité et fluidité par rapport au projet initial proposé par la majorité, et soit un support d’appui efficace pour la démocratie locale.
  • Sous l’impulsion active et constructive de l’opposition, qui a fait de nombreuses propositions en ce sens (sécurité, distanciation, parking Chassay fléché…), l’organisation du marché du samedi matin a évolué positivement ces dernières semaines pour le bien être de chacun (commerçants et clients).

Partagez cet article autour de vous !

Libérons le potentiel du parti des Lucéens.

Nos élus défendront Sainte-Luce et vos intérêts.

Partager sur facebook
Partager sur Facebook
Partager sur twitter
Partager sur Twitter
Partager sur linkedin
Partager sur LinkedIn
Partager sur whatsapp
Partager sur WhatsApp
Partager sur email
Partager par e-mail

Inscrivez-vous à notre newsletter

Et ne manquez pas nos dernières actualités !