Quand la ville de Sainte-Luce se met à l’écriture inclusive

Ecriture inclusive, galère pour les Lucéens !
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Depuis quelques semaines, nous avons constaté l’usage d’une nouvelle écriture sur le site internet officiel de la ville de Sainte Luce sur Loire. Il s’agit de l’écriture dite « inclusive ». Alors bonne ou mauvaise idée cette écriture ? Décryptage.

C’est quoi l’écriture inclusive ?

L’écriture inclusive ou dite « non genrée » est un ensemble de règles et de pratiques visant à éviter la discrimination linguistique ou écrite. Cette méthode consiste à féminiser les mots en plaçant la terminaison féminine entre des points médians.

L’écriture inclusive, une écriture qui fait débat

Cette « novlangue » a suscité de grands débats notamment lorsqu’il a été révélé en 2017 qu’un manuel scolaire avait été rédigé en écriture inclusive. Alors que l’Académie française qui a pour mission de codifier les évolutions et innovations de la langue avait déclaré qu’elle se trouvait en péril mortel, les élections municipales 2020 n’ont fait que relancer le débat avec la percée des écologistes.

Cette même année 2017 pourtant, par le biais d’une circulaire gouvernementale, l’ancien Premier Ministre, Edouard Philippe avait demandé de ne pas utiliser cette écriture dans les textes officiels et aux administrations relevant de l’Etat de se conformer aux règles grammaticales et syntaxiques.

Outre le respect du formalisme propre aux actes de nature juridique, les administrations relevant de l’Etat doivent se conformer aux règles grammaticales et syntaxiques, notamment pour des raisons d’intelligibilité et de clarté de la norme.

Extrait de la circulaire du 21 novembre 2017 relative aux règles de féminisation et de rédaction des textes publiés au Journal officiel de la République française.

Une écriture qui exclut en cas de handicap

Pour nombre d’associations qui défendent les personnes en situation de handicap, cette écriture serait un obstacle majeur à la lecture et à la compréhension pour les aveugles utilisant la synthèse vocale pour lire, les personnes dyslexiques ainsi que les personnes souffrant de troubles cognitifs.

Tweet de l’Association pour la Prise en compte du Handicap dans les politiques Publiques et Privées : « L’#ÉcritureInclusive discrimine nombre de personnes en situation de #handicap en leurs rendant les textes inaccessibles. Nous demandons au @Defenseurdroits et @l_amf d’intervenir face à cette décision inacceptable. »

+ d’infos sur le site handicap.fr : “Ecriture inclusive: galère des lecteur.rice.s handicapé.e.s”

L’usage de l’écriture « inclusive » sur le site de la ville de Sainte Luce sur Loire

Comme indiqué au début de cet article, nous avons pu constater récemment que la ville de Sainte Luce sur Loire se convertissait à l’écriture dite “inclusive” sur son site internet en dépit des nombreuses alertes sur le sujet.

Captures d'écran du site de la ville de Sainte-Luce utilisant l'écriture inclusive
Captures d’écran du site internet de la ville de Sainte-Luce-sur-Loire.

Nous regrettons ce choix et sommes en désaccord avec cette pratique qui exclut de nombreux citoyens. D’autres pratiques on été recommandées afin de ne pas marquer de préférence de genre comme l’utilisation de formules telles que « les Lucéennes et les Lucéens » sans oublier que le masculin est une forme neutre. C’est aussi cela les solidarités et le penser et agir “Handicap” dans toutes les politiques de la ville.

Espérons que cette écriture dite « inclusive » qui forme une réelle barrière ne sera plus utilisée par la ville de Sainte-Luce-sur-Loire et que tous les utilisateurs seront pris en considération. Tous les Lucéens ont le droit de s’informer et d’accéder librement aux informations diffusées sur le site internet de la commune.

Partagez cet article autour de vous !

Libérons le potentiel du parti des Lucéens.

Nos élus défendront Sainte-Luce et vos intérêts.

Partager sur facebook
Partager sur Facebook
Partager sur twitter
Partager sur Twitter
Partager sur linkedin
Partager sur LinkedIn
Partager sur whatsapp
Partager sur WhatsApp
Partager sur email
Partager par e-mail

Inscrivez-vous à notre newsletter

Et ne manquez pas nos dernières actualités !