Jean-Guy Alix : “Ma priorité est la sécurité”

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur whatsapp
Partager sur email

Hier matin, les commerçants se sont rassemblés au sujet du stationnement rue Réné-Coty. Jean-Guy Alix (Maire) a rappelé sa priorité : la sécurité. Il a également fait deux propositions : optimiser le stationnement et évaluer l’impact des aménagements sur l’économie locale.

« En 2020, la nouvelle entrée nantaise de Sainte-Luce sera un atout considérable pour notre commune.
Elle deviendra plus attractive et plus conviviale.
L’aménagement de la rue René-Coty va permettre de moderniser notre ville, avec non seulement 90 nouveaux logements, mais aussi 4 espaces commerciaux, des itinéraires piétons et cyclistes, des espaces publics plus agréables et plus sûrs, un restaurant et un cabinet médical.
Ce projet est une opportunité pour le commerce et le tissu économie local.
Le nouvel espace commercial de la Luciole sera ouvert sur la ville et non plus enclavé, comme c’était le cas auparavant.
L’aménagement renforcera le potentiel commercial du secteur et attirera de nouveaux clients.
En un mot, avec cette nouvelle entrée de ville, le bourg historique de Sainte-Luce va rentrer de plain-pied dans le XXIe siècle.
Dans la conception du futur espace public, nous avons été très soucieux de la question du stationnement.
Même si, dans les communes, la tendance générale est d’en réduire le nombre et de privilégier les déplacements doux, nous avons pour notre part choisi d’augmenter le nombre de places tout en développant les itinéaires pour les piétons et cyclistes.
Nous allons ainsi passer de 224 places de stationnements publiques à 3 minutes maximum à pied de l’église aujourd’hui, à 235 places l’an prochain.
Cela représente 11 places publiques de stationnement supplémentaires au total, auxquelles il faudra ajouter 141 places de parkings privés avec les nouveaux logements.
Nous devons toutefois déplacer (et non supprimer) 21 places, dont les 11 places de la rue René-Coty le long de l’église, essentiellement pour des raisons de sécurité.
Ces 11 places sont dangereuses, sans trottoir, avec des automobilistes qui se retrouvent sur la rue principale en quittant leur véhicule.
J’entends dire que jusqu’à présent, nous n’avons pas eu d’accident.
Pour moi, ce n’est pas une raison suffisante pour ne pas prendre les mesures préventives et déplacer ces places pour les sécuriser.
En effet, notre commune grandit et nous devons adapter la voirie au Sainte-Luce de demain.
Et surtout, je ne transigerai pas avec la sécurité des personnes, ma priorité.
Bien sûr, j’entends et je comprends les préoccupations des commerçants
Je souhaite que nous travaillions ensemble pour utiliser au mieux les 650 places publiques de stationnement du centre-ville.
Parmi les améliorations possibles, nous pouvons développer les arrêts-minutes afin de renforcer la rotation des véhicules et donc l’accès aux commerces.
Je vais aussi proposer aux commerçants et entrepreneurs la création d’un conseil du développement économique pour évoquer ensemble les sujets et projets pouvant soutenir l’économie locale.
J’en confierai l’animation à Julien Rongère, conseiller municipal délégué au développement économique et commercial.
Au sein de cette instance, nous pourrons évaluer en toute transparence l’impact de ces nouveaux aménagements sur l’économie locale et prendre les mesures d’adaptation ou d’accompagnement nécessaires ».

Jean-Guy Alix, Maire de Sainte-Luce-sur-Loire

Ce samedi matin, Ouest-France est revenu sur la mobilisation au travers d’un article disponible dans l’édition du jour ou en ligne : https://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/sainte-luce-sur-loire-44980/sainte-luce-sur-loire-parking-les-commercants-montent-au-creneau-6254153 (article payant).

Partagez cet article autour de vous !

Libérons le potentiel du parti des Lucéens.

Nos élus défendront Sainte-Luce et vos intérêts.

Partager sur facebook
Partager sur Facebook
Partager sur twitter
Partager sur Twitter
Partager sur linkedin
Partager sur LinkedIn
Partager sur whatsapp
Partager sur WhatsApp
Partager sur email
Partager par e-mail

Inscrivez-vous à notre newsletter

Et ne manquez pas nos dernières actualités !